Ouverture du groupe de travail « attractivité des carrières HU » le 12 novembre 2020

Le SHU se réjouit de l’ouverture, enfin, du groupe de travail« attractivité des carrières HU ».

Les hospitalo-universitaires (HU) exercent une mission unique de soin, d’enseignement et de recherche, indissociable. Les HU forment les médecins, pharmaciens et odontologistes qui exerceront dans le secteur public comme dans le secteur privé, et leur carrière doit demeurer attractive pour répondre aux besoins du pays. La carrière HU doit rester attractive en effet et ne jamais devenir une voie que l’on abandonnerait ou que l’on ne choisirait plus.

Le Ségur de la santé a été marqué par une déception considérable des HU qu’aucune mesure spécifique les concernant n’ait été prise. Le courrier que le ministre des solidarités et de la santé nous a adressé le 13 juillet 2020 porte une ambition qu’il faut maintenant concrétiser. 

Nous sommes invités à réaménager les grilles de rémunération hospitalières. Nos propositions sont connues. Les conclusions dugroupe de travail devront être simples, lisibles et concerner la totalité de la carrière avec une attention particulière pour le début de carrière. La revalorisation globale doit être significative en revenus nets.

Nous sommes invités à porter des propositions sur la retraite. Il s’agit de corriger une iniquité dénoncée inlassablement et de longue date. C’est une retraite pleine et entière qu’il faut aux HU, et que sa mise en place n’entraîne pas de perte de revenus netshospitaliers, ce qui serait vécu comme sournois.

Le SHU ne saurait limiter son intérêt aux deux points essentiels des salaires et de la retraite. C’est sur l’intégralité de l’attractivité de la carrière HU que nous sommes également invités à contribuer à partir d’aujourd’hui et c’est bien sur l’intégralité de l’attractivité de la carrière HU que le SHU déploie depuis toujours son action. 

Les HU sont porteurs de valeurs, pour eux-mêmes, pour l’ensemble du corps médical, pour la recherche et l’enseignement, pour l’ensemble des secteurs de santé. C’est toute l’attractivité de leur carrière qu’il faut dynamiser. La possibilité d’exercer à temps partiel pour une période donnée sans dissociation du H et du U, une plus grande fluidité du passage MCU-PH vers PU-PH, un meilleur soutien à la mobilité en début de carrière en sont quelques éléments.

Le SHU apportera sa contribution attentive, ambitieuse et constructive à ces débats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code