Attractivité HU: mettre fin à l’immobilisme

Le SHU ne peut se satisfaire de l’absence de réponse du gouvernement quant à de nouvelles mesures concrètes pour l’attractivité des HU. Des arbitrages (revalorisation des grilles hospitalières, amélioration du régime indemnitaire universitaire, amélioration du régime de retraite hospitalière complémentaire) ont été annoncés comme imminents mais force est de constater qu’il n’en est rien. Les réunions du groupe de travail “attractivité des carrières HU” auxquelles participe activement le SHU sont toujours suspendues dans l’attente de ces arbitrages. 
Le SHU demande la reprise immédiate des discussions sur la base de propositions nouvelles à la hauteur des enjeux.
Les demandes du SHU sont connues: c’est une forte revalorisation de chaque échelon sur la base d’une grille H unique pour les MCU-PH et les PU-PH qu’il faut entreprendre, grille augmentée de trois échelons supplémentaires. C’est une revalorisation de chaque échelon de la grille U. Ainsi, l’ensemble des HU, quel que soit son corps, quelle que soit son ancienneté, seront bénéficiaires de cette juste mesure. Une retraite pour toutes et tous, assise sur l’intégralité des revenus H et U, ne peut par ailleurs être raisonnablement reportée aux calendes grecques. 

La proposition de loi post-Ségur est votée

Le Parlement a adopté définitivement la proposition de “loi d’amélioration du système de santé par la confiance et la simplification”. 

Le service hospitalier avait été contraint de s’effacer progressivement au profit de pôles aux périmètre et prérogatives souvent contestés. Il redevient “ l’échelon de référence en matière d’organisation, de pertinence, de qualité et de sécurité des soins, d’encadrement de proximité des équipes médicales et paramédicales, d’encadrement des internes et des étudiants en santé ainsi qu’en matière de qualité de vie au travail”. 

Le SHU reste néanmoins toujours en attente de nouvelles mesures concrètes pour l’attractivité des HU, les propositions initiales ayant été unanimement rejetées comme très insuffisantes. Des décisions sont annoncées comme en cours d’arbitrage: revalorisation des grilles hospitalières à l’image des accords du Ségur pour les praticiens hospitaliers, amélioration du régime indemnitaire universitaire, amélioration du régime de retraite hospitalière complémentaire. Les réunions du groupe de travail “attractivité des carrières HU” auxquelles participe activement le SHU sont toujours suspendues dans l’attente de cet arbitrage. Les demandes du SHU sont connues (lien ici)

Visio-conférence avec le ministre de la santé et des solidarités : un pas vers le déblocage des discussions sur l’attractivité HU?

Le SHU s’est entretenu, par l’intermédiaire de Rachel Bocher présidente de notre inter-syndicat l’INPH, avec Olivier Véran le 2 avril 2021 en visioconférence. Le ministre a fait part de son engagement en faveur d’une amélioration significative des carrières hospitalo-universitaires. Les discussions du groupe de travail sur l’attractivité des carrières HU, auxquelles participe activement le SHU depuis décembre 2020, étaient dans l’impasse après des propositions très insuffisantes, rejetées par le SHU et les autres syndicats. Face à ces propositions initiales, l’ensemble des représentants institutionnels avaient également signifié leur désapprobation unanime au premier ministre le 19 février (voir courrier sur www.le-shu.fr). Un arbitrage de Matignon est attendu incessamment, notamment sur la grille des émoluments hospitaliers et sur la question de la retraite. Nous demandons la reprise des discussions sur la base de propositions nouvelles. Le SHU continuera à revendiquer des mesures ambitieuses de nature à redonner aux HU des perspectives d’exercice motivantes et à de futur-e-s candidat-e-s le désir de le devenir.